Trouver une clinique Prendre rendez-vous
Avis d’expert.e | La corne des pieds : causes et solutions

Santé et bien-être

Avis d’expert.e | La corne des pieds : causes et solutions

08 octobre 2021

Que l’on soit jeune ou plus âgé.e, riche ou pauvre, la corne des pieds ne discrimine pas! Même si elle se retrouve sous les pieds de la plupart des êtres humains, elle n’en demeure pas moins dangereuse. Ça vous intrigue? Vous serez ravi.e de lire notre entretien sur les causes, les risques et les solutions liés à la corne des pieds avec l’orthésiste T.P. Anabelle Tremblay.

Qu’est-ce que la corne, exactement?


Contrairement à d’autres parties du corps, les pieds ne sont pas équipés de glandes pilo-sébacées et ne sont pas protégés de la déshydratation par du sébum. Ainsi, la peau produit sans cesse de la kératine qui s’accumule en une couche épaisse sous les pieds, protégeant des chocs durant la marche. Comme nous l’explique Anabelle, cette sécrétion de kératine peut mener à une « hyperkératose » à certains endroits sous les pieds, ce qu’on appelle communément de la corne.

Pourquoi la corne apparaît-elle sous les pieds?


« La corne se forme à des endroits assez précis, souvent au niveau du talon et de l’avant-pied », explique Anabelle. « Elle est créée par le corps en guise de protection contre les microtraumatismes, les micro-agressions et les pressions répétées souvent aux mêmes endroits sous le pied. » Malgré tout, il existe différents facteurs qui peuvent expliquer la présence de la corne sous vos pieds.

La forme des pieds


« La méthode de défense qu’est la corne va se former en fonction du type de pied, allant des pieds normaux aux pieds creux et aux pieds plats. Tout dépendant de la forme du pied, les pressions ne seront pas exercées de la même façon. Par exemple, une personne qui a des pieds creux n’aura pas de la corne aux mêmes endroits qu’une personne qui a des pieds plats. »


Les chaussures


« Le type de soulier joue pour beaucoup aussi. Si votre chaussure est trop étroite, trop rigide ou mal adaptée à votre pied, certaines pressions vont se répéter et de la corne finira par s’y développer éventuellement. »


Prenez rendez-vous
avec nos conseiller.ère.s pour trouver chaussure à votre pied!

La démarche


« La démarche d’une personne pourrait occasionner l’apparition de la corne aux endroits où la pression est exercée, en fonction de la posture. »


Les activités sportives à fort impact


« Les activités pratiquées par une personne, comme les sports extrêmes ou les activités dont les impacts sont répétés, peuvent être à l’origine de la corne. »


Les particularités épidermiques


« Les particularités physiologiques de la peau, donc épidermiques, peuvent causer de la corne en raison d’une moins bonne élasticité de la peau ou si vous avez tendance à avoir la peau sèche. L’âge de la peau peut également être un facteur. »


Comment peut-on faire disparaître la corne des pieds?


La corne des pieds est souvent mal vue d’un point de vue esthétique, et le milieu publicitaire exploite souvent cet argument de vente en mettant de l’avant des pieds lisses et doux. Ceci étant dit, avoir le moins de corne possible sous les pieds ne relève pas simplement du « beau » : il y a aussi des considérations médicales qui justifient de vouloir contenir sa présence sous nos pieds.

« La corne a une certaine utilité comme il s’agit d’une forme de protection pour le corps, mais si elle n’est pas traitée, elle peut engendrer des complications », prévient Anabelle. « À son premier stade, la corne est souvent indolore, ce qui n’est pas alarmant, mais sans traitement elle pourrait se transformer en cor ou en durillon. Ce stade plus avancé est douloureux puisque la peau s’épaissit davantage et crée une sensation de caillou sous le pied. »

Cet épaississement de la peau peut prendre de l’ampleur et se transformer en œil-de-perdrix, c’est-à-dire un amas de sang à l’intérieur de la corne. Comme Anabelle le résume si bien : « on ne veut pas ça! »

Qui plus est, la douleur causée par l'œil-de-perdrix, ou même le cor ou le durillon peut occasionner une posture « antalgique » chez la personne qui cherche à éviter certaines douleurs sous le pied. Elle va présenter des compensations au niveau du pied, du genou, de la hanche ou du dos, ce qui pourrait provoquer de nouvelles douleurs. « Tout ça, à cause d’un petit morceau de corne! » Il est donc préférable de commencer des soins de pieds tôt, et ce sur une base régulière, avant que ça ne dégénère.


Exfolier les pieds régulièrement


« L’exfoliation est bel et bien une solution pour prévenir l’accumulation de peaux mortes sous les pieds. Un.e infirmier.ère en soins de pieds ou un.e podiatre sont bien placé.e.s pour vous donner une méthode précise à suivre. Ceci étant dit, l’exfoliation maison sur une base régulière a certainement des bienfaits, pourvu qu’on ne la pratique pas trop souvent afin d’éviter l’effet contraire, soit d’assécher la peau », précise Anabelle. La fréquence d’exfoliation, elle, va dépendre de votre type de peau et de votre condition de santé.

« En exfoliant la peau, on contribue à réduire les chances d’infection, comme on retire les peaux mortes et les risques d’ongles incarnés », énumère l’orthésiste. « L’action de masser le pied durant l’exfoliation permet aussi de favoriser une meilleure circulation sanguine, tout en relaxant les muscles environnants qui peuvent parfois être douloureux. Maintenant que le pied est bien exfolié, la peau va mieux absorber la crème hydratante que l’on va appliquer ensuite. »


Hydrater les pieds deux fois par jour


Si l’exfoliation est cruciale pour permettre à la crème de mieux pénétrer la peau, la crème hydratante permet quant à elle de conserver la souplesse et l’élasticité de la peau du pied. « Si la peau s’assèche de manière trop intense, elle réagira moins bien aux différentes pressions. Une peau bien hydratée va mieux pouvoir se diffuser dans le soulier en cas d’impact et diminue les chances qu’elle se fende, ce qui représente un risque d’infection », explique Anabelle.

L’essentiel est de choisir une crème hydratante sans parfum et d’en mettre une couche mince sur les régions visées, en s’assurant de bien recouvrir les parties cornées pour prévenir les infections. Il existe également des crèmes médicamentées et des onguents qui peuvent être utilisés si la corne est rendue à un stade plus avancé.

Appliquer la crème hydratante avant de se mettre au lit est un bon moment, n’ayant pas d’autres engagements qu’être allongé.e sous la couette. Si certaines régions du pied sont sèches au réveil, il est préférable d’en mettre à nouveau sur celles-ci. De cette façon, vous éviterez que la peau ne fende au moment de pratiquer vos activités quotidiennes, sans pour autant avoir le pied entier imbibé de crème.

Important : ne pas mettre de crème hydratante entre vos orteils, au risque de développer des champignons.


Éviter de retirer la corne des pieds avec une lame


« Il est important de ne pas enlever la corne soi-même avec une lame ou un instrument tranchant comme il y a un risque de blessure et d’infection si ce n’est pas fait de manière adéquate. La meilleure méthode est de faire appel à un.e professionnel.le en soins de pieds qui saura utiliser les bons instruments pour s’assurer que ce soit à la fois efficace et sécuritaire », met en garde Anabelle.

Si vous souhaitez retirer la corne vous-même, une pierre ponce est un outil moins dangereux, bien qu’il faut éviter de l’utiliser trop souvent. Une utilisation trop agressive risque d’avoir l’effet inverse et épaissir la peau. « Utilisez la pierre ponce après la douche, quand la peau du pied est souple, pour ne pas agresser le pied », résume l’orthésiste.

La corne des pieds est l’amie du corps qu’elle protège, mais elle peut rapidement devenir une ennemie envahissante. C’est pourquoi il est primordial de prendre soin de vos pieds régulièrement, en les exfoliant et en les hydratant convenablement, sans pour autant prendre de risques inutiles, comme l’utilisation de lames ou autres instruments qui peuvent causer des blessures. Connaissez-vous la différence entre la corne des pieds, les callosités et les cors? Découvrez ce qui les distingue dans cet article avec notre orthésiste, Julie Brouilletteavec notre orthésiste, Julie Brouillette.

----------

ANABELLE TREMBLAY

Orthésiste T.P. 24454 chez Équilibre depuis quelques mois, Anabelle Tremblay est diplômée du Collège Mérici où elle obtient un DEC en orthèses et prothèses orthopédiques en 2021. Vous pouvez retrouver Anabelle à la Clinique Équilibre au rez-de-chaussée du Complexe Synase, sur le boulevard Henri-Bourassa, à côté de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus à Québec.

Rendez-vous