Croissance des enfants : quels problèmes physiques dois-je surveiller?

Pour tous les parents, la santé et le développement des enfants est une préoccupation importante. Cependant, sans que les parents le sachent, un enfant peut être en train de développer des problèmes biomécaniques qui peuvent avoir des conséquences sur leur développement physique. Certains signes ne trompent pas et permettront à tous les parents de détecter à temps ce qui se passe chez leurs enfants. Jessika Labrecque, orthésiste-prothésiste et directrice d’une clinique Équilibre à Montréal explique quels sont les signes à surveiller.

Des positions à surveiller

«Les premières années de marche sont le moment propice pour détecter des problèmes liés aux membres inférieurs, explique Jessika Labrecque. Quand ils sont petits, ils sont plus malléables alors les problèmes biomécaniques sont plus faciles à régler. Si ses pieds vont vers l’intérieur, si ses chaussures se déforment rapidement, ou s’il est trop flexible, il est possible qu’il souffre de problèmes au niveau ligamentaires.»

Parfois, ces problèmes sont causés par d’autres raisons, il faut donc faire attention aux positions assises et de sommeil! Si elles sont mauvaises, elles peuvent entraîner des déformations. Jessika Labrecque recommande donc d'apprendre à son enfant à ne pas s’asseoir trop souvent sur les genoux, ou en W (à genoux, avec les jambes de chaque côté).

Lorsqu’il dort, il est également important de surveiller qu’il ne dorme pas en boule, cela peut également causer un problème de rotation interne (pieds tournés vers l’intérieur) des membres inférieurs.

Pour finir, si un enfant chute beaucoup, c’est peut-être que ses jambes ont un problème de rotation interne; les articulations travaillent dans une mauvaise position et cela les use prématurément.

Nous avons conçu un petit guide pratique de positions des enfants qui peut s’avérer très utile et que vous pouvez consulter juste ici.

Des douleurs rares

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un enfant va plus souvent se plaindre de fatigue plutôt que de douleurs et c’est plus à l’adolescence qu’il va dire qu’il a mal. Plus jeune, il a tendance à s’épuiser plus facilement et a de la difficulté à suivre, en particulier s’il marche longtemps. « Il suffit que les parents comparent l’état d’un enfant avec leurs autres enfants ou aux enfants avec qui ils vont à l’école, dit Jessika Labrecque. Il arrive aussi qu’en l’inscrivant à une activité sportive, les parents remarquent une progression plus lente en comparaison avec celle du reste du groupe. »

En cas de doute, Jessika Labrecque recommande de voir avec un spécialiste si des exercices à la maison pourraient être utiles. Combinés avec des orthèses, ils peuvent aider l’enfant à avoir une meilleure posture  et à lui faire retrouver une liberté de mouvement normale. Seul un spécialiste sera en mesure d’évaluer la gravité du problème et de proposer des solutions adéquates.

Si vous remarquez que votre enfant souffre des symptômes mentionnés plus haut, n’hésitez pas à prendre rendez-vous pour une consultation sans frais dès maintenant! Contactez-nous au 1.866.480.4034 ou visitez notre site Équilibre.

 

ÉQUILIBRE VOUS PRÉSENTE JESSIKA LABRECQUE

Jessika Labreque travaille pour la succursale Équilibre Lajeunesse à Montréal depuis 2011. Elle est orthésiste-prothésiste, mais également directrice de succursale de la clinique de Montréal (Lajeunesse). Sa motivation au quotidien est d’aider les patients à retrouver une vie normale et à reprendre leurs activités.

 

 

 

Octobre 2018