L’examen biomécanique pour enfant: à quoi s’attendre

Novembre 2019

Un historique familial de problèmes aux pieds, une mauvaise posture et des douleurs de croissance aux jambes sont toutes de bonnes raisons pour emmener son enfant consulter un spécialiste en orthopédie. Mais comme dans toute chose, mieux vaut prévenir que guérir. On a accompagné l’une de nos plus jeunes patientes, Charlotte, à son premier rendez-vous avec Nancy Trempe, notre directrice de laboratoire et orthésiste-prothésiste. 

Nos spécialistes accompagnent des clients de tous les âges: leurs plus jeunes patients sont âgés d’environ 4 ans alors que leurs plus vieux frôlent la centaine d’années. Tous passent des examens biomédicaux similaires. La plus grande différence entre l’examen pour enfant et celui pour adulte? Les petites attentions. 

 

Discuter: le point de départ

Avant de débuter l’examen plus technique qui compte entre autres la vérification de l’amplitude articulaire et de l’hyperlaxité ligamentaire, l’évaluation de la marche, le calcul de l’alignement calcanéen et une empreinte sur le tapis capteur, l’orthésiste prend le temps de poser plusieurs questions à l’enfant et à ses parents. Ses parents portent-ils des orthèses? Comme les douleurs plantaires sont souvent génétiques, il est nécessaire de connaître la condition des parents.
On s’intéresse également au quotidien de l’enfant: aux sports qu’il pratique, aux positions qu’il adopte lorsqu’il est couché ou assis. Cette discussion sert d’abord à mieux cerner l’enfant, mais également à développer une relation avec lui dès les premières minutes.

Une récompense et des motifs spécialement conçus pour enfants

Alors que Charlotte s’est présentée à son rendez-vous quelque peu nerveuse, c’est une Charlotte rassurée qui a quitté la pièce pour aller choisir sa nouvelle paire de chaussures adaptée à ses besoins.

Nancy Trempe n’en est pas à son premier rendez-vous avec une patiente aussi jeune et cela paraît. Les 30 minutes qu’elle a passées avec Charlotte ont été parsemées de douceur et de réponses aux questions de la mère de Charlotte qui était présente. Nancy garde même le meilleur pour la fin de l’examen en offrant aux enfants la chance de choisir leur petite récompense qu’ils peuvent rapporter à la maison.



Lorsque l’examen révèle qu’il serait préférable de porter des orthèses plantaires, nos spécialistes prennent le temps d’expliquer les différentes options à l’enfant et au parent qui l’accompagne. Par exemple, une jeune fille qui pratique le patinage artistique aura besoin d’une orthèse plantaire plus affinée que celle qu’elle porterait dans les bottes avec lesquelles elle joue dans la neige. L’enfant et le parent qui l’accompagne sont également invités à choisir le revêtement de leur choix parmi une vaste sélection qui inclut des revêtements à motifs spécialement conçus pour les enfants. Ceux-ci sont d’ailleurs tellement aimés que même les adultes les portent!

Des orthèses plantaires aujourd’hui, une croissance en santé 

En raison de son pied plat, Charlotte devra porter des orthèses plantaires. Mais cela n’est pas forcément une mauvaise nouvelle. Les orthèses plantaires améliorent la démarche et réduisent la fatigue musculaire des enfants. Comme chez l’adulte, porter des orthèses plantaires permet de prévenir des maux éventuels. Et adulte comme enfant, on repart avec une orthèse plantaire qu’on aime comme on a pu choisir nous-mêmes le revêtement! 


L’enfant en mouvements

« Je compare souvent les pieds au solage d’une maison. Si le solage n’est pas de niveau, il en est de même pour l’alignement du corps. », explique Nancy Trempe.

C’est à travers cette phrase qu’elle a dite pendant le rendez-vous qu’on comprend toute la minutie dont elle fait preuve lors de l’examen. L’enfant va jusqu’à être étudié dans ses mouvements: on lui demande de marcher et on examine sa façon de poser un pas devant l’autre. Bien que cette étape soit également l’une des étapes de l’examen pour adulte, elle est particulièrement importante dans le cas de l’enfant puisque les douleurs, dans une grande majorité de cas, sont souvent liées à une mauvaise posture assise, debout ou à la marche.  

À quelle fréquence faire examiner son enfant?

Comme chez l’adulte, un examen annuel est recommandé. Les orthèses plantaires, elles, lorsque bien entretenues, peuvent être portées de deux à trois ans. Dans le cas d’un enfant qui vit une poussée de croissance et dont la pointure de chaussures augmente considérablement, il va de soi que les orthèses seront peut-être à changer plus rapidement.


Votre enfant n’a pas encore passé son premier examen biomécanique?
Planifiez votre consultation sans frais avec l’un de nos experts dès maintenant.