Trouver une clinique Prendre rendez-vous
Apnée du sommeil : l'expérience Équilibre

Produits et services

Apnée du sommeil : l'expérience Équilibre

27 août 2020

Somnolence excessive, fatigue, maux de tête et réveils fréquents pendant la nuit ne sont que quelques-uns des symptômes qu’une personne souffrant d’apnée du sommeil peut ressentir. Du dépistage au traitement, en passant par le test diagnostique, découvrez comment notre équipe d’inhalothérapeutes peut vous aider à retrouver le sommeil. On en discute avec Andrée-Anne Boutin, inhalothérapeute et superviseure clinique chez Équilibre.

Bien que la plupart des personnes qui vont consulter un inhalothérapeute chez Équilibre le font sous suggestion de leur médecin, certaines prennent rendez-vous avec notre équipe d’elles-mêmes. Lorsque c’est le cas, elles passent un test de dépistage où différentes questions leur sont posées.

« Un patient qui n’aurait pas encore parlé de sa situation à son médecin pourrait venir consulter un inhalothérapeute pour répondre à un questionnaire médical qui nous aide à savoir si celle-ci est propice à faire de l’apnée du sommeil et si sa situation justifie que celle-ci doive passer un examen. »

Andrée-Anne mentionne que les tests de dépistage sont de plus en plus fréquents puisqu’une personne ne présentant peu ou pas de symptômes apparents pourrait souffrir d’apnée du sommeil.

Un test de dépistage pendant le sommeil
Le dépistage de l’apnée obstructive du sommeil se fait en évaluant plusieurs aspects du sommeil d’une personne, tels que la fréquence cardiaque, le taux d’oxygène dans le sang, le débit respiratoire ou encore les ronflements. Pour ce faire, le patient se voit prêter un appareil muni de capteurs cliniques comme la bande thoracique, la canule nasale et le saturomètre, afin d’évaluer son sommeil à la maison.

« Lorsque le patient vient nous voir avec une prescription de son médecin, on lui explique comment effectuer l’examen diagnostique à la maison et on évalue ses résultats ensuite. »

Une fois celui-ci effectué, un inhalothérapeute et un pneumologue évaluent les données cliniques enregistrées par l’appareil pendant l’examen avant d’envoyer un rapport au médecin traitant. Si les rapports indiquent que la personne souffre effectivement d’apnée du sommeil, la prochaine étape est de trouver l’appareil qu’il lui faut grâce à un essai thérapeutique.

apnee cpap dormir sommeil

L’essai thérapeutique, première étape vers un sommeil réparateur
Pour une personne qui souffre d’apnée du sommeil, l’utilisation d’un appareil CPAP est la thérapie qui est préconisée. « L’utilisation des appareils CPAP est beaucoup plus fréquente, principalement parce qu’ils ont des taux de succès d’environ 98 %. »

À noter que même si l’on devrait remplacer le « CPAP » pour « PPC », ce qui signifie pression positive continue, l’acronyme anglophone (continuous positive airway pressure) est davantage employé dans le milieu.

Concrètement, cet appareil, en maintenant les voies aériennes ouvertes en tout temps et en émettant une pression d’air, vient stabiliser la respiration du patient pendant son sommeil. Pour que les résultats soient les plus optimaux possible, celui-ci se doit d’être porté toutes les nuits.

CPAP
CPAP

Il existe également un appareil de type bi-niveau, également disponible chez Équilibre, que l’on appelle le BiPAP (Bilevel Positive Airway Pressure). Celui-ci, en plus de maintenir les voies aériennes du patient ouvertes, vient assister légèrement sa respiration et offre ainsi un plus grand support respiratoire. Dans les cas d’apnée du sommeil plus complexes, c’est cet appareil qui est utilisé.

Dans d’autres cas, la chirurgie - comme l’ablation de la luette, l’ablation du palais mou ou le retrait des amygdales - ou encore l’utilisation d’une plaque d’avancement mandibulaire, peuvent également être la solution qui permettra au patient d’améliorer sa qualité de vie et son sommeil.

Un suivi annuel, comme gage d’efficacité
Traiter son apnée du sommeil ne se limite pas à utiliser son appareil CPAP toutes les nuits. Nos inhalothérapeutes peuvent effectuer des vérifications auprès des patients dès que nécessaire, en plus de prévoir des examens de suivi à travers lequel ils vérifient le nettoyage et le calibrage de l’appareil en plus de faire un examen médical. Ces suivis leur permettent de tenir à jour le dossier du patient et de réévaluer sa condition pour s’assurer que son traitement soit toujours le bon.

L’offre chez Équilibre
En clinique, nous offrons plusieurs modèles de différentes marques, certains sont adaptés pour le voyage et d’autres sont des appareils de chevet.

Équilibre prend en charge le patient du diagnostic au suivi annuel en plus de vendre l’équipement complet, qui comprend l’appareil (CPAP ou BiPAP) et ses accessoires (masques nasaux, faciaux et narinaires, tubes, filtres et réservoirs d’humidité), pour répondre à ses besoins. Pour prendre rendez-vous avec l’un de nos professionnels ou pour en savoir plus, consultez notre page dédiée à l’apnée du sommeil.

----------

Andrée-Anne Boutin
Alors qu’elle a obtenu son diplôme en 2012, Andrée-Anne a commencé sa carrière aux soins intensifs cardiaques néo pédiatriques du CHUL, à Québec. Depuis maintenant plus de 2 ans, elle partage ses connaissances à la relève et enseigne la cardiologie et les soins critiques néonatalogiques et pédiatriques dans des cours d'inhalothérapie. Elle se joint à la grande famille Équilibre presque en même temps que le service d’apnée du sommeil, offert dans plusieurs des cliniques depuis 2017. Elle est inhalothérapeute et superviseure clinique et donc, s’assure d’accompagner les inhalothérapeutes en fournissant les réponses à toutes les questions cliniques qu’ils pourraient avoir.

Rendez-vous