Trouver une clinique Prendre rendez-vous
5 trucs pour vous préparer pour une randonnée automnale

Santé et bien-être

5 trucs pour vous préparer pour une randonnée automnale

15 octobre 2021

Que ce soit pour une température plus douce ou pour les couleurs des feuilles dans les arbres, toutes les raisons sont bonnes pour faire une randonnée cet automne. Au Québec, ce ne sont pas les sentiers qui manquent et peu importe votre niveau d’aisance en nature, il vaut toujours mieux être bien préparé.e pour votre prochaine sortie. Cela tombe juste à point, parce que nous vous avons justement concocté ce petit guide pour vous aider à identifier quoi apporter en randonnée et comment vous y préparer!

1. Bien choisir son sentier


Il existe une panoplie de sentiers de randonnée avec différents degrés de difficulté et il n’y a aucun doute que vous en trouverez un pour vous. Et peu importe votre choix, vous pourrez avoir une vue à couper le souffle! La première étape consiste donc à évaluer votre capacité physique. Vous serez ensuite en mesure de choisir le bon sentier pour vous en portant une attention particulière à la distance que vous souhaitez parcourir, le temps que cela vous prendra et le dénivelé qui est le plus adapté pour vous. En étant conscient.e.s de vos capacités physiques, vous pourrez mieux profiter de votre randonnée et vous délecter de ce moment.

Un sentier facile est habituellement plus plat, assez large et avec peu de dénivelé ou d’obstacles (roches, racines d’arbres, etc.) Quand on passe à une randonnée dite intermédiaire, l’ascension est un peu plus difficile et comporte quelques passages accidentés. Et, sans grande surprise, une randonnée avancée ou difficile est la plus escarpée et compte beaucoup plus de kilomètres de sentier. Randonneur.se.s avisé.e.s seulement!

Les sentiers colorés de rouge et d’orange vous interpellent cet automne? Découvrez les 10 meilleures randonnées pour tomber en amour avec le Québec!


2. Savoir quoi apporter

Même si on a parfois l’impression que ce n’est qu’une simple marche, il faut bien se préparer pour une randonnée et être prêt.e à toute éventualité. Il faut d’abord s’équiper des essentiels: de bonnes chaussures, des vêtements qui respirent et un sac à dos dans lequel glisser votre matériel.

Parmi celui-ci, on compte notamment une bouteille d’eau, un imperméable (on ne sait jamais ce qui peut arriver), une trousse de premiers soins, des chaussettes de rechange au cas où vous ayez les pieds mouillés et différentes couches de vêtements. Dans certains cas, ça peut être très venteux en haut d’une montagne!

Et il ne faut jamais oublier sa crème solaire (oui, oui! Même l’automne!) et son chasse-moustique. Si vous partez pour une longue randonnée, vous pouvez aussi penser à apporter une lampe frontale, quelques collations, du papier de toilette et un couteau tout-usage.


3. S’hydrater avant, pendant et après la randonnée


On ne le répètera jamais assez: il faut s’hydrater en tout temps et surtout lors d’un effort physique. Vous pouvez prévoir au moins 1,5 litre d’eau pour votre randonnée et laisser d’autres réserves dans la voiture pour le retour vers la maison. L’idée, c’est d’avoir assez d’eau pour ne jamais se sentir assoiffé.e pendant votre activité.

Et les collations ne sont pas à négliger puisqu’elles vous apporteront l’hydratation et les nutriments nécessaires pour vous donner de l’énergie. Des noix, des fruits séchés, des barres tendres… voilà quelques exemples de collations qui se trimballent à merveille!


4. Écouter son corps et ses signaux


C’est important de s’écouter lorsqu’on fait une activité physique. N’hésitez pas à faire des pauses dès que vous en sentez le besoin. Allez-y progressivement et à votre rythme, puis communiquez-le à votre camarade de randonnée. Il se peut qu’elle ou lui désire aussi s’arrêter quelques instants (et c’est une excellente excuse pour observer la nature!) Et restez à l’affût de ce que votre corps vous dit: une douleur est si vite arrivée, surtout lorsqu’on marche dans un sentier accidenté.

Un bon rythme serait celui qui vous permet de soutenir une conversation pendant votre ascension. Si vous vous sentez trop essoufflé.e pour parler avec la personne qui vous accompagne, prenez une pause et ralentissez la cadence. Rien ne sert de courir lorsque l’on fait une randonnée!


5. Immortaliser le moment


N’oubliez pas de prendre de belles photos dignes de ce nom au sommet de la montagne. Affichez votre plus beau sourire de fierté d’avoir gravi cette épreuve et partagez-le sur vos réseaux sociaux. Une randonnée, c’est le parfait prétexte pour garnir votre page Facebook ou Instagram de photos de nature, de couleurs et de visages heureux.

Et si vous êtes à la recherche de l’endroit idéal pour voir les plus belles couleurs d’automne ce week-end, cette carte interactive vous permettra de choisir où faire de la randonnée au Québec.


Nous vous souhaitons une merveilleuse randonnée et espérons que cet article vous a permis de bien vous y préparer. Rappelez-vous que la randonnée pédestre, c’est d’abord et avant tout un moment pour vous rapprocher de la nature!


Un mal de genou se manifeste pendant votre randonnée? Prenez un rendez-vous sans frais avec l’un.e de nos professionnel.le.s et traitez rapidement votre douleur.


Rendez-vous