Équilibre, une entreprise d’ici, pour des gens d’ici

Juin 2020

En 1998, lorsque Danielle Boucher fondait la première clinique Équilibre à Québec, le nombre d’employés pouvait se compter sur une main. Aujourd’hui, il en faudrait près de 30. Alors que l’on connaît Équilibre pour les services qu’elle offre, aujourd’hui, on vous la présente sous un autre angle. À travers un tête-à-tête avec notre président, Sylvain Boucher, on vous présente l’Équilibre derrière la façade.

 

Danielle Boucher et Sylvain Boucher portent le même nom: elle est la soeur de la famille et le volet expertise de l’entreprise, et il est le frère de la même famille et le volet entrepreneurial.

De petite à grande famille

Lorsque Danielle a demandé à son frère de se joindre à elle pour faire grandir sa clinique de l’époque, elle était à Québec, la ville où tous les deux sont nés. Lui, il était à Montréal. Elle avait l’expertise, et lui, il habitait la métropole, le berceau québécois de l’innovation. Dès 2005, ils ont déployé plusieurs cliniques à travers le Québec. Aujourd’hui, Équilibre compte plus de 60 cliniques et points de services à travers la province, et emploie 142 employés permanents.

Si Équilibre est née d’une histoire de famille, aujourd’hui, cette famille n’est que plus grande. Elle rassemble des personnes qui ont à coeur le bien être des gens autour d’une vision et de valeurs communes. C’est d’ailleurs pour cette raison que tous les employés qui travaillent pour Équilibre sont évalués sur leur démonstration des cinq valeurs qui font intrinsèquement partie de l’entreprise: l’empathie, l’excellence, l’engagement, l’évolution et l’enthousiasme.

« Ce sont des valeurs qui prennent la forme d’aspirations puisqu’elles ne peuvent jamais être complètement satisfaites. Elles nous transportent dans le but de devenir de meilleures personnes et de faire mieux pour notre monde. » 


De gauche à droite :

Danielle Boucher, orthésiste et directrice de laboratoire
Louis Desrosiers, vice-président Recherche et développement
Nancy Trempe, orthésiste et directrice de laboratoire
Sylvain Boucher, président
Ils tiennent l’orthèse de distraction-rotation OdrA exclusive à Équilibre

Un écosystème qui fait le tour du Québec
Les 15 laboratoires Équilibre sont présents dans toutes les grandes régions du Québec: de Gatineau au SaguenayLac-Saint-Jean, en passant par Sherbrooke, l'Abitibi et Trois-Rivières. Avec le temps, Équilibre s’est bâti un réseau de partenaires habitants les quatre coins de la province.

« Équilibre, c’est plus que des services. C’est plus que des produits. C’est des gens. On travaille avec beaucoup de centres de recherche et de transfert de technologie. On travaille même avec des universités. C’est un écosystème qui est complètement ancré dans le Québec, de l'innovation et la recherche jusqu’à la fabrication de nos produits qu’on fabrique à Laval, à Québec et à Saint-Mathieu-de-Beloeil. »

Même si les dernières semaines ont été difficiles pour l’économie québécoise en raison de la pandémie de la COVID-19, Sylvain souligne qu’elle ont permis de rapprocher beaucoup de gens de plein de milieux pour les rendre plus forts, ensemble.

Faire bouger le monde, le défi qu’Équilibre s’est donné il y a plus de 20 ans
La mission d’Équilibre, soit celle de faire bouger le monde, est la raison pour laquelle Sylvain s’est lancé dans cette aventure il y a plus de 20 ans, mais également celle pour laquelle il continue de voir plus grand.

« Quand tu peux aider les gens, et qu’en plus, ton produit est noble, il y a quelque chose là-dedans de satisfaisant. Et c’est là que tu as l’impression de réellement faire une différence dans la vie des gens. »  

Le président se rappelle d’ailleurs des paroles de Marcel Bouchard, qui était naguère ambassadeur de la marque, qui a un jour dit « quand tu arrêtes de bouger, tu commences à mourir » et les garde en tête lorsque vient le temps de prendre une décision. 

 

« Parfois, avec nos orthèses pour les genoux, on arrive à vaincre le cercle de la sédentarité de personnes qui pensaient devoir vendre leur maison tellement elles avaient de la difficulté à se déplacer dans celle-ci. Quand on arrive à faire en sorte que ces personnes continuent de mener une vie sensiblement normale grâce à nos orthèses, c’est là qu’on est le plus fiers. »

Pour Sylvain, la plus grande fierté d’Équilibre est d’arriver à prendre soin de tout ce monde à la fois: les jeunes, les moins jeunes, ceux qui bougent et ceux qui ne rêvent que de cela.


« Durant cette période de confinement, plus que jamais, on s’est rendu compte que le fait de pouvoir aller marcher est une chance inestimable et un bien fondamental. Pour nous, c’est se dire que notre mission est plus importante que jamais parce que la seule chose que nos clients peuvent faire pour sortir de la maison, c’est marcher. Alors il faut continuer de les aider à pouvoir le faire.»

 

Une douleur vous empêche de bouger comme vous aimeriez le faire? Apprenez-en plus sur nos solutions adaptées pour chacun de nos patients.