Trouver une clinique Prendre rendez-vous
Identifier ma douleur

Douleurs aux pieds

Qu'est-ce qu'un pied plat ?

<p>Qu'est-ce qu'un pied plat ?</p>

Qu'est-ce qu'un pied plat ?

Le pied plat est caractérisé par un affaissement de la voûte plantaire avec disparition de l’arche interne du pied. Le phénomène s’accompagne habituellement d’un certain degré de pronation ou de torsion du pied vers l’extérieur. Certains parents s’inquiètent des pieds de leur bébé. Sachez que le pied plat chez le jeune enfant est tout à fait normal car la voûte plantaire commence à se former uniquement lorsque le nourrisson commence à se tenir debout.

Les causes & symptômes

Comment se manifeste le pied plat ?

Le pied plat congénital serait causé par une insuffisance musculaire et ligamentaire du pied qui ne permettrait pas à la voûte plantaire de se développer normalement.


Le pied plat acquis provient d’une déformation du pied dans laquelle la position des os les uns par rapport aux autres a été modifiée. Plusieurs facteurs peuvent entraîner le pied à s’affaisser, dont des perturbations fonctionnelles (instabilité de la cheville en pronation, dysfonction du jambier postérieur, inégalité des membres inférieurs), une affection dégénérative ou inflammatoire des articulations tarsiennes (arthrose, polyarthrite rhumatoïde), le vieillissement et l’activité physique. Le pied plat acquis peut également résulter d’un traumatisme, tel une déchirure des ligaments, ou encore d’une fracture.


Le pied plat peut occasionner des symptômes douloureux le long de la voûte plantaire ou derrière l’os intérieur de l’articulation de la cheville. Souvent liées à un excès de poids ou à une mauvaise biomécanique, les douleurs peuvent se manifester pendant la marche ou en position debout. D’autres symptômes, tels une démarche en abduction (les pieds vers l’extérieur), une boiterie ou une déviation du talon vers l’extérieur (pronation), peuvent être présents.

Dans la plupart du temps les pieds plats ne causent pas de douleur. L’instabilité en pronation qui l’accompagne est souvent responsable de bien des maux cependant. Plusieurs pathologies au niveau des membres inférieurs sont liées au pied plat : oignons, callosités, fasciites plantaires, problèmes de chevilles, de périostite tibiale, de genoux, de hanches et même de dos.

Les solutions

Comment soulager le pied plat ?

Les orthèses plantaires
Elles ont pour but premier de soulager le patient en supportant les arches du pied (interne, externe et transverse) afin de réduire les zones d’hyper-appuis plantaires. Le port d’orthèses permet également de prévenir la progression des déformations et de diminuer les déséquilibres musculaires du pied et de la cheville, souvent responsables de chutes et d’entorses répétées. L’ajout d’une barre métatarsienne ou d’un dôme métatarsien aidera à décharger et soulager les zones d’hyper-appuis des têtes métatarsiennes. Les matériaux doivent être aussi confortables et amortissants que possible afin de compenser le défaut d’amortissement du pied creux.


Les chaussures orthopédiques
Le choix des chaussures est important pour aider au soulagement des symptômes. Le port de chaussures de largeur et de profondeur adéquate est primordial afin de ne pas compresser le pied et les orteils. Des chaussures lacées ou à velcro sont à privilégier car elles aident au maintien du pied durant les trois phases du pas. La hauteur du talon ne devrait pas dépasser 1 pouce.

Appointment