Trouver une clinique Prendre rendez-vous
Avis d’expert | Les principales causes des callosités aux pieds

Santé et bien-être

Avis d’expert | Les principales causes des callosités aux pieds

June 09th, 2021

Les callosités aux pieds ont quelque chose d’assez démocratique. Peu importe leur âge ou leur occupation, les Québécois.es ne sont pas à l’abri d’en développer et, potentiellement, d’en souffrir. Nous en avons discuté avec notre orthésiste, Julie Brouillette.

Une callosité, c’est quoi?

Aux allures savantes, le terme « callosité » décrit pourtant un phénomène qui nous est tous familier : la corne sous nos pieds. « La callosité est un épaississement de la peau qu’on retrouve souvent de manière diffuse au niveau du talon ou à l’avant du pied », nous explique Julie. Dans la plupart des cas, les callosités aux pieds sont causées par une friction ou une pression trop forte, mais nous y reviendrons.

La bonne nouvelle, c’est que les callosités ne sont pas contagieuses. « Si la zone de frottement s’agrandit, la callosité peut s’élargir aussi, mais ce n’est pas un champignon. Ce n’est pas quelque chose qui va se multiplier sans raison comme un pied d’athlète », nous rassure Julie.

Cors ou callosités : comment les différencier

Si les termes « corne » et « callosité » sont similaires, qu’en est-il des cors aux pieds? Ici, Julie fait une distinction : « le cor ou durillon est dans la même famille, mais il est circonscrit à un endroit beaucoup plus localisé ». Il est souvent plus douloureux et va plus en profondeur que la simple corne sous nos pieds. « On va souvent le remarquer sous la plante du pied, sur des orteils déformés ou de type marteau, ou en lien avec une déformation du pied ou une proéminence osseuse », précise Julie.

Parmi les symptômes les plus fréquents, les cors aux pieds peuvent occasionner une sensation de brûlure, un élancement et une douleur aiguë lorsqu’on applique une pression directement sur cet endroit. « Les gens vont souvent avoir l’impression de sentir un pli de bas ou une bosse sous le pied », indique Julie. Si rien n’est fait, le cor peut altérer le confort et rendre plus ardu la marche ou le travail debout.

En résumé : de manière générale, on peut dire que la callosité est plus diffuse alors que le cor est plus localisé et douloureux. Qu’on parle de l’un ou de l’autre, les deux témoignent d’une surcharge et doivent, justement, être pris en charge.

Obtenez une consultation sans frais en 3 étapes faciles!

Les principales causes des callosités aux pieds

Bien que les callosités aux pieds soient universelles, le risque d’en développer peut varier en fonction de notre type de pied. Par exemple, les pieds creux sont à surveiller puisqu’une arche de pied plus marquée signifie une pression accrue sur une surface de contact au sol réduite. Comme nous l’avons abordé plus tôt, une pression trop forte sur certaines régions du pied favorise l’apparition de callosités.


À surveiller : si vous souffrez de diabète, les cors et les callosités ne seront pas plus fréquents, mais ils comportent un risque plus élevé de complications. « Les diabétiques qui ont moins de sensations au niveau des pieds ou qui souffrent de neuropathies devraient inspecter leurs pieds quotidiennement », met en garde Julie. La douche est d’ailleurs un bon moment pour détecter une rougeur anormale sous nos pieds. Autrement, un cor au pied peut s’aggraver et une infection peut surgir sans que la personne diabétique s’en rende compte.

Du gommage maison à l’orthèse plantaire : comment soigner des callosités

Avant même de penser à traiter une callosité, il importe de savoir comment on peut en prévenir l’apparition. Selon Julie, il faut bien se chausser « en partant ». Si nos souliers sont trop petits, trop grands, ou qu’on peut ressentir une friction ou une pression en marchant, il s’agit d’un terreau fertile pour les callosités.

« L’orthèse peut donner un coup de main en soutenant le pied creux ou le pied plat, et en procurant une décharge métatarsienne plus appropriée », ajoute Julie. Opter uniquement pour une semelle intérieure coussinée, en gel par exemple, améliore le confort, mais ne retire pas la pression aux endroits problématiques. Il est donc primordial de jumeler coussin et appui en amont pour un résultat optimal.


De manière générale, hydrater nos pieds régulièrement peut aider à prévenir et contenir les callosités. Il faut simplement s’assurer d’opter pour des crèmes hydratantes plus riches. « Une crème hydratante pour les mains, ce n’est pas vilain, mais ce n’est pas aussi efficace pour la peau du pied qui est plus épaisse que celle des mains », nuance Julie. Il ne faut pas s’attendre non plus à faire disparaître les callosités seulement en appliquant de la crème, mais la peau du pied sera moins sensible et plus souple en l’hydratant. « Il n’y a pas de risque encouru à trop crémer son pied », résume Julie en riant.

Astuce : au moment de choisir une crème hydratante, portez attention à la liste des ingrédients et assurez-vous que l’urée y figure.

Attention si vous essayez d’enlever des callosités sous vos pieds

Dans le cas où des callosités aux pieds seraient apparues, pas de panique! « Il n’est jamais trop tard », nous indique Julie. « On peut opter pour des soins de pieds, en ponçant ou limant doucement les zones plus calleuses soi-même, après le bain ou le trempage dans un bain de pieds, mais toujours avec prudence pour éviter de se blesser ». Un ponçage trop agressif pourrait même avoir l’effet inverse et pousser la peau à produire plus de corne afin de se protéger.

Cette mise en garde est d’autant plus importante pour les personnes diabétiques, chez qui une blessure aux pieds peut devenir une porte d’entrée pour de l’infection.

En résumé : si vous souffrez de diabète, ou si vous craignez de vous blesser, consultez un.e spécialiste, comme un.e infirmier.ère en soins de pieds, qui pourra vous procurer un soin approprié et sécuritaire.

De simple imperfection à source de douleur, la corne sous nos pieds peut susciter l’inquiétude. Mieux vaut donc consulter une orthésiste qualifiée comme Julie pour prévenir et traiter les callosités aux pieds, notamment grâce à une bonne chaussure et une orthèse adéquate. Consultez cet article pour connaître les 5 idées reçues à déconstruire sur les orthèses plantaires.

----------

JULIE BROUILLETTE

Diplômée du collège Montmorency en 2002, Julie Brouillette a complété une technique en orthèses et prothèses orthopédiques. Dès la fin de ses études, elle s’est jointe à l’équipe Équilibre à titre d’orthésiste et y travaille depuis bientôt 20 ans. Vous pouvez faire appel à l’expertise de Julie à la Clinique Équilibre de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Appointment